Réagir (8)EnvoyeriCalPartager

jeudi 15 février 2018 à 12h30

5 parties : 1 2 3 4 5

Manifestation éducation

Réforme du bac, du lycée, sélection à l'université

Attention : changement d'heure. Le départ est à 12h30 et non à 11h.

Trajet parcours : départ 12h30 place de la Sorbonne, en direction de Denfert

Les informations seront mise à jour, sur cette page, sur Démosphère.


Appel de la coordination nationale de l'éducation du 8 février

Après les deux journées de mobilisation réussies des 1er et 6 février 2018 qui ont réuni plusieurs dizaines de milliers de lycéen.ne.s, d'étudiant.e.s, de parents d'élèves, de personnels de l'éducation contre le « projet de loi relatif à l'orientation et à la réussite des étudiants », et les projets de réforme du Bac et du lycée qui font système et qui renforcent la sélection sociale discriminante et injuste, les membres de la Coordination nationale de l'éducation réuni.e.s le 8 février considèrent que ces deux journées sont une première étape et appellent :

  • les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s et les personnels de l'enseignement supérieur à participer massivement à la journée nationale de grève et de mobilisation du 15 février ;
  • les personnels de l'éducation et les parents d'élèves à soutenir les mobilisations de la journée d'action du 15 février sous toutes les formes décidées collectivement ;
  • les établissements d'enseignement supérieur à ne pas comptabiliser les absences la journée du 15 février ;
  • à la tenue d'assemblées générales dans tous les lycées et établissements d'enseignement supérieur en vue d'amplifier la mobilisation dans les académies et de définir de nouvelles modalités d'action pour les quatre semaines à venir ;
  • les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s, les parents d'élèves et les personnels à inventer des modalités d'action au cours des semaines à venir ;
  • à construire la convergence des mobilisations dans la Fonction publique et participer massivement à la journée de grève du 22 mars 2018 ;
  • à participer à la Coordination nationale de l'éducation du 17 février 2018.

Les membres de la Coordination nationale dénoncent le recours à la violence par certains membres des forces de l'ordre devant certains lycées et établissements d'enseignement supérieur. Le droit des lycéen.ne.s et des étudiant.e.s de se réunir, de s'organiser et d'exprimer leurs opinions est garanti par la loi. Il doit être respecté et protégé.

Appel adopté à l'unanimité moins 4 abstentions et 2 contre

La CNE s'est réunie à l'initiative des organisations et associations suivantes : CGT-Ferc, FO Fnec FP, FSU, SGL, Solidaires étudiant.e.s, SUD éducation, UNEF, UNL, UNL-SD, ASES, FCPE, Sauvons l'Université !

Ont participé à la CNE du 8 février les établissements suivants :

Aix-Marseille, Amiens, Angers, Bordeaux-Montaigne, Bordeaux, Compiègne, EHESS, Grenoble, Lille , Lyon 2, Marne-la-Vallée, Montpellier, Montpellier 3, Nancy, Nice, Orléans, Paris 1, Paris 2, Paris 3, Paris 4, Paris 5, Paris 6, Paris 7, Paris 8, Paris 9, Paris 10, Paris 11, Paris 12, Paris 13, Reims, Rennes 1, Rouen, Strasbourg, Toulouse Jean-Jaurès, Tours, Versailles Saint-Quentin, la coordination interlycéenne d'Ile-de-France.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/60051
Source : message reçu sur Prep.Coord.Nat le 9 février 11h


1 2 3 4 5

Poursuivre la mobilisation le 15 février

Réforme du bac, du lycée, sélection à l'université

SUD éducation

Les 1er et 6 février, des milliers de lycéen-ne-s, étudiant-e-s, de personnels du 2nd degré et du supérieur se sont mobilisé-e-s. Assemblées générales, manifestations et grèves ont marqué ces journées et enclenché un début de mobilisation qu'il faut maintenant poursuivre et développer.

Contre la sélection

Le rouleau compresseur médiatique du gouvernement a tenté de faire passer la mise en place de la sélection pour l'accès au supérieur comme une réforme technique limitée à un changement de plateforme informatique. Il contestait jusqu'à la notion même de sélection. Le débat s'est maintenant déplacé et il est acquis qu'il s'agit bien de sélectionner les étudiant-e-s. C'est d'ailleurs à cette aune qu'il faut lire le rapport Mathiot qui prépare la future réforme du lycée et du bac qui sera présentée le 14 février en conseil des ministres. Elle semble entièrement pensée pour faire des économies (réduction des horaires disciplinaires, recours aux « MOOC », attaques contre le statut) et pour enrôler pleinement le lycée dans le processus de sélection en intégrant largement dans « ParcourSup » les résultats des épreuves anticipées ou les appréciations des conseils de classe du lycée.

Pour le service public

Laisser mettre en place la sélection c'est accepter une dégradation radicale du service public. L'enseignement supérieur est déjà fortement touché par la loi LRU de 2007 et on voit d'ores et déjà que des officines privées ont flairé le filon et vendent leurs services de conseil en orientation contre quelques centaines d'euros. Sans compter les bachelier-e-s recalé-e-s à l'entrée de l'université qui se tourneront vers le privé pour celles et ceux qui en ont les moyens…

Ancrer la mobilisation

Alors que la période des vacances scolaires approche, il importe d'ancrer la mobilisation. Les discussions doivent se poursuivre pour informer sur les projets du gouvernements et convaincre de la nécessité de se mobiliser sans attendre. La période des conseils de classe du deuxième trimestre approche et cela va offrir des occasions de mener des discussions dans les lycées. SUD éducation dénonce la surcharge de travail qui incombe aux personnels et rappelle sa consigne : refuser de remplir les « Fiches avenir » lorsque le rapport de force le permet ou avis les plus favorables pour toutes et tous les élèves. Il est hors de question que les enseignant-e-s décident pour les lycéen-ne-s de leur orientation !

SUD éducation et une large interfédérale (FSU, FO, CGT, syndicats étudiant-e-s et lycéen-ne-s) appellent à la mobilisation le 15 février. Un préavis couvre les personnels de l'éducation (enseignement scolaire comme supérieur).

Il est important d'être aux côtés des lycéen-ne-s et étudiant-e-s qui se mobilisent, notamment devant les lycées pour éviter les violences policières. SUD éducation rappelle également que les lycéen-ne-s disposent d'un droit de réunion et d'expression qui doit être garanti. Les sanctions prises contre des élèves, y compris pour des interventions dans les cours, sont scandaleuses. Les enseignant-e-s doivent veiller à garantir le respect de ces droits élémentaires.

Source : http://www.sudeducation.org/Poursuivre-la-mob…


1 2 3 4 5

Mobilisations contre la sélection & l'école du tri social

  • 12/02 Assemblée Générale à Paris Sorbonne (P4), campus Malesherbes.
  • 14/02 Journée de grève et de manifestation en Ile-de- France, à l'appel de plusieurs assemblées générales, en convergence avec le secteur social.
  • 14/02 Assemblée Générale à l'université Paris-10 Nanterre, 10h30 salle à déterminer.
  • 14/02 3ème Assemblée Générale inter-éducation Idf, 17h00 à la Bourse du travail, 3 rue du Château d'eau.
  • 15/02 Journée de mobilisation nationale, à l'appel de plusieurs assemblées générales et de l'intersyndicale.
  • 15/02 Assemblée Générale à l'Université Paris 8 Saint-Denis, 10h lieu à déterminer.
  • 17/02 Troisième Coordination nationale de l'éducation

Manifs & actions:

  • 14/02 & 15/02, blocage de l'université Paris 1 site Tolbiac
  • 14/02 Cortège contre la sélection dans la manifestation du travail social en lutte, 12h métro Saint-Jacques.
  • 15/02 Manifestation contre la sélection 11h place de la Sorbonne.

Source : http://sudeducation75.org/spip.php?article977
Source : http://sudeducation75.org/spip.php?article977


1 2 3 4 5

Blocage des lycées

#NiSélectionNiFac - on ne s'arrête plus !

Comité d'action inter-lycéen

Les dates s'enchaînent, et toujours plus de lycées mobilisés, toujours plus de facs désertées, toujours plus de manifestant.e.s en tête, toujours plus de neige & d'avalanches. Cela faisait longtemps que l'on n'avait pas vu un cortège tant briser la glace, réchauffer Paris d'une ardeur hivernale.

Néanmoins, il nous faut maintenant dépasser nos seules forces, dépasser le cadre de la seule manifestation, sectorielle & limitante. Les journées du 14 & du 15 février s'ouvrent sur cette perspective, avec une première date partagée avec les travailleurs sociaux, et une deuxième plus matinale permettant d'envisager d'autres actions. Cela fait maintenant de nombreux mois que ta...nt de perspectives ne s'étaient pas ouvertes dans les lycées & les facs.

Mais, il ne s'agit surtout pas de se limiter au mot d'ordre syndical, surtout pas de réhabiliter l'Université dans une lutte uniquement réformiste. Contre la sélection, certes, encore & toujours. Mais depuis 2016, la donne a changé et plus personne n'a envie de descendre dans la rue se battre pour la fac - pour ce qu'elle incarne, pour ce qu'elle représente, pour ce qu'elle est : une vaste entreprise de hiérarchisation des êtres et des savoirs, le lieu de légitimation d'un ordre social en décomposition.

Avant que la fac ne veuille plus de nous, nous ne voulions plus d'elle. Manifester pour une université universelle, ouverte à tous et sans sélection ne servirait qu'à maintenir et prolonger l'illusion que tels sont ses objectifs, et donc à renforcer le pouvoir d'une institution qui ne fait plus désirer personne.

Alors tandis que le 14/02 est une journée de grève générale du travail social & le 15/02 une journée nationale de mobilisation contre la loi Vidal & la réforme du bac, nous appelons les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s et les professeur.e.s à :

Source : https://www.facebook.com/events/1529133120354…
Source : message reçu le 11 février 19h


1 2 3 4 5

Recours en justice commun contre ParcourSup

Solidaires étudiant-e-s, syndicats de luttes (SESL), et l'Union nationale lycéenne - syndicale & démocratique (UNL-SD), ont déposé le 11 février une requête en référé, préparée par Maître Jérémy Afane-Jacquart, dirigée contre le système ParcourSup.

Nos organisations contestent la légalité de la plateforme mise en place par le gouvernement. Nous estimons, sur l'analyse de Me Jérémy Afane Jacquart, que les bases juridiques qui devraient permettre la mise en place de « ParcourSup » ne sont pas assurées, et qu'elles ne le seraient pas, même si le projet de loi voulu par le ministère venait à aboutir.

Nos organisations sont déterminées, dans nos lieux d'études, dans la rue comme dans les instances, et même en justice, à démontrer que les arguments du gouvernement ainsi que la mise en place dans la précipitation de cette plateforme ne sont ni légales, ni souhaitables et ne répondent pas aux objectifs de l'université qui sont énoncés dans l'article 2 de la loi Savary :

« - le développement de la recherche, support nécessaire des formations dispensées, et à l'élévation du niveau scientifique culturel et professionnel de la nation et des individus qui la composent ; […]

- la réduction des inégalités sociales et culturelles et à la réalisation de l'égalité entre les hommes et les femmes en assurant à toutes celles et à tous ceux qui en ont la volonté et la capacité l'accès aux formes les plus élevées de la culture et la recherche ».

Nous appelons le gouvernement à l'arrêt immédiat du site internet et à l'arrêt de toutes les procédures visant instaurer une sélection à l'entrée de l'université. Nos organisations donnent rendez-vous aux lycéen·nes, aux étudiant·es, aux salarié·es, aux enseignant·es le 15 février partout en France, en Assemblées Générales, et selon les modalités d'actions qu'ils et elles auront choisies…

Le secrétariat fédéral de Solidaires Étudiant-e-s :
contacext@solidairesex-etudiant-e-exs.org - 06 86 80 24 45

L'Équipe Nationale de l'UNL-SD :
sg@unlex-sd.org - 06 12 15 62 51

Pour les questions juridiques et techniques :
avocatex@afane-jacquexart.com

Source : https://www.solidaires-etudiant.org/blog/2018…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Macron nous piétine...

Par Anonyme, le 15/02/2018 à 09:38

MARCHONS SUR MACRON !

Par Anonyme, le 14/02/2018 à 13:16

Y aura - t-il blocage de la Sorbonne finalement ? en effet pourquoi s'éloigner de la Sorbonne alors que le but de tout lycéen et tout étudiant est d'y entrer. Quelle tristesse une Sorbonne vide d'étudiants !

Par Anonyme, le 13/02/2018 à 21:30

Ce trajet: d'enfer fait un peu peur; une chaîne humaine à la Sorbonne ne serait pas préférable ?

Par moderateur, le 13/02/2018 à 21:23

Merci pour l'info. Le changement d'heure est confirmé.
Mais visiblement l'information n'a pas bien circulé.

modification horaire

Par Anonyme, le 13/02/2018 à 18:53

Apparrement modification de l'horaire, le rassemblement serait à 12h30 et plus 11h ! Attention

Par Anonyme, le 13/02/2018 à 13:38

Macron veut bloquer l'accès de la Sorbonne aux lycéens et étudiants; peut-être faudra-t-il bloquer de l'extérieur de la chaîne humaine des CRS ? ce qui obligerait à un blocage sans occupation ? Tolbiac eux appellent à un blocage des facs et lycées

1968-2018

Par Anonyme, le 12/02/2018 à 20:16

La brigade Malik Oussekine appelle à l'occupation de la Sorbonne !