thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 6 mars 2018 à 18h

Assemblée générale éducation inter-établissements en lutte

L'AG inter-établissements Education Ile-de-France se réunira à nouveau le 6 mars.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/60298
Source : message reçu le 23 février 09h
Source : message reçu le 23 février 11h
Source : communiqué ci-dessous


Appel de l'AG éduction du 22 février

L'AG inter-établissements Education Ile-de-France du 22 février 2018 exprime son soutien inconditionnel aux résistant.e.s contre le projet d'enfouissement de Bure.

L'AG inter-établissements Education Ile-de-France se prononce, comme la dernière CNE du 17 février 2018, pour :

  • L'abandon de la loi O.R.E., de la plateforme Parcoursup et de la réforme du baccalauréat, qui font système pour accélérer la mise en concurrence des lycéen.ne.s, des étudiant.e.s (avec ou sans papiers) et des établissements. Au lieu d'ouvrir des places à l'université, le gouvernement fait le choix d'une sélection encore plus opaque et injuste qu'APB et ouvre la voie vers des lycées et des universités à deux vitesses. Parcoursup et ses prérequis interdisent le droit à l'erreur dans l'orientation des étudiant.e.s et préparent l'augmentation massive des droits d'inscription ;
  • L'augmentation du nombre de postes au concours de l'enseignement, à a hauteur des besoins d'enseignant.e.s ;
  • Le retrait total et non négociable de la loi ORE et de la réforme du bac ;
  • La suppression de la sélection à tous les niveaux et du tri social entre les étudiant.e.s, avec ou sans papiers ;
  • L'inscription de nos revendications dans l'appel à la grève du 22 mars.

L'AG inter-établissements Education Ile-de-France se prononce également pour l'abandon du projet de réforme du lycée.

Elle appelle, comme la CNE du 17 février 2018 à :

  • Organiser des actions ponctuelles locales le 22 février ;
  • Organiser des assemblées générales ;
  • Participer aux manifestations et à la grève les 15 et 22 mars ;
  • Faire obstruction aux réformes par tous les moyens légaux possibles :
  • dans les lycées : ne pas remplir les notes et appréciations dans Parcoursup ou mettre « Très favorable » à tout le monde ;
  • Dans les universités : ne pas trier les étudiants ; ne pas remonter les prérequis.

L'AG inter-établissements Education Ile-de-France se réunira à nouveau le 6 mars.

Nous demandons également aux personnes qui ont publié le compte-rendu de la CNE du 17 février sur le site « Sauvons l'université » de faire apparaître dans ce compte-rendu les revendications suivantes, votées en lors de cette CNE:

  • l'augmentation du nombre de postes au concours de l'enseignement, à a hauteur des besoins d'enseignant.e.s,
  • le retrait total et non négociable de la loi ORE et de la réforme du bac,
  • la suppression de la sélection à tous les niveaux et du tri social entre les étudiant.e.s, avec ou sans papiers,
  • l'inscription de nos revendications dans l'appel à la grève du 22 mars.

Protégeons l'éducation publique gratuite pour toutes et tous de la Maternelle à l'Université !

Source : message reçu sur Prep.Coord.Nat le 26 février 15h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir