thème : sexisme
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 16 mars 2018 à 11h

QTPOC Town Hall

Journée de lancement de la Queer Week

Militantisme LGBTQI

La Colonie reçoit la Queer Week pour une Queer and Trans People of Color Town Hall.

Cette journée consiste en 3 tables rondes suivies d'une discussion plus large sur les alliances lesbiennes, queers et trans racisées contre les multiplicités de rapports de pouvoir en France et dans le monde.

Journée organisée et animée par Paola Bacchetta (professeur, université de Californie, Berkeley et activiste lesbienne et queer racisée de longue date), avec Joao Gabriell et Sandeep Bakshi (plus informations sur eux ci-dessous).

11h -12h30 : Table Ronde #1

Décoloniser les arts : Décolonialité, les arts et nous: Être artiste queer racisé.e en France

Se situant dans le contexte contemporain plus large de l'appel à la décolonisation des arts, cette table ronde s'ouvre aux interrogations qui se posent aux artistes queer racisé.e.s en France. Quelle place occupent-elles/ils dans une France contemporaine où les clivages ethno-raciaux se pérennisent avec le temps ? À travers un échange universitaire/artiste ce panel esquisse des politiques queer racisées dans le domaine des arts.

Intervenant.e.s:

  • Alexandre Erre, artiste originaire de Nouvelle-Calédonie, vit à Paris. La pratique d'Alexandre Erre gravite autour de son île natale, la Nouvelle-Calédonie, et plus largement autour des processus d'éxotisation, racialisation, genrification, domination ou de hiérarchisation culturelle. Ses questionnements, au croisement des questions de genre, de sexualité, ou de communauté, prennent appui sur son histoire personnelle et font appel à son insularité, sa vernacularité et son présent diasporique.
  • Estelle Prudent, artiste, originaire de la Guadeloupe et de la Martinique, vit et travaille sur Paris. L'essentiel de son travail consiste à questionner de manière authentique les représentations des identités intersectionnelles, queer et racisées en France.
  • Sandeep Bakshi, universitaire queer of colour qui enseigne à la Faculté des Affaires Internationales de l'Université Le Havre Normandie. Ses recherches portent sur l'énonciation queer et décoloniale du savoir. Il a co-dirigé l'ouvrage Decolonizing Sexualities: Transnational Perspectives, Critical Interventions, Oxford, Counterpress, 2016

14h - 15h30: Table Ronde #2

Queer non blanc.he.s et politiques : analyses, stratégies, organisation

Il s'agira d'une discussion entre trois activistes, autour des (im)possibilités de s'organiser politiquement en tant que queer non blanc.he.s en France. Ce sera l'occasion de faire un état des lieux des analyses et interventions politiques de ces queer subalternes racialement telles qu'elles ont émergé et continuent de s'affirmer dans le paysage politique français, mais aussi de tracer les contours d'une radicalité à venir.

Intervenant.e.s:

  • Majda Cheikh (Malek): Étudiant en études sur le genre à l'Université Paris 8 et membre du collectif Prenez ce couteau dont l'objectif est d'ouvrir des espaces pour les artistes minorisé.e.s.
  • Fania Noël : Militante afroféministe et panafricaine dans plusieurs collectifs. Elle est la directrice de la revue AssiégéEs. Revue politique qui traite de l'internationalité
  • Joao Gabriell: Militant panafricain et blogueur sur les questions de race et genre et en particulier sur les problématiques touchant les noirs africains et afrodescendants

15h30 - 17h: Table Ronde #3

Queers sous occupations : Palestine, Kashmir, Kurdistan

Cette table ronde est composée d'activistes et d'universitaires venant de trois endoits colonisés et sous occupation militaire actuellement dans le monde : la Palestine, le Kashmir, et le Kurdistan. Les intervenantes parleront des conditions de vie et de mort, de luttes et de résistances, des queers qui vivent sous ces conditions.

Intervenantes:

  • Haneen Maikey, fondatrice et directrice du groupe queer alQaws For Sexual Diversity in Palestinian Society et militante pour la libération de la Palestine.
  • Huma Dar, lecturer dans le département de genre et de femmes à l'université de Californie à Berkeley, et militante pour la libération de chez elle : le Kashmir.
  • Türkan Yildiz, militante queer et pour la libération du Kurdistan, et fondatrice du Jin (télévision des femmes).

Traduction anglais-français: Lily Hook.

17h-18h30 :

Très brèves présentations des intervenant.e.s des tables-rondes de la journée sur la question de la solidarité, des analyses et stratégies politiques et culturelles, suivies d'une longue discussion ouverte avec la salle

Présidée par Paola Bacchetta

Traduction anglais-français : Lily Hook et Kathleen Dameron.

La journee est gratuite et ouverte a toutes et tous

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/60641
Source : http://www.lacolonie.paris/agenda/qtpoc-town-…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir