thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 18 mai 2018 à 13h

Procès Flashball - 8 juillet 2009

appel du jugement, soyons nombreux !

Le 16 décembre 2016 au Tribunal de Grande Instance de Bobigny, trois policiers ont été condamnés pour s'être adonné à une partie de Flashball et avoir blessé six personnes, mutilant l'un d'entre nous. Non contents des peines pour le moins symboliques dont ils ont écopé, les policiers ont fait appel, prolongeant encore de quelques années une procédure sans fin. Alors que s'est banalisé l'usage des armes mutilantes, qu'il s'agisse du LBD40, des grenades de désencerclement ou assourdissantes, il est nécessaire de se défendre de la police, dans la rue, les universités, les ZAD, les tribunaux.

Deux moments d'information et de discussion sont prévus avant le procès.

Vendredi 4 mai 18h30

CSA (Centre Social Autogéré) - La Parole errante : 9 rue François
Debergue, Montreuil.

Lundi 14 mai 19h

Le Rémouleur : 106, rue Victor Hugo, Bagnolet.

Le 8 juillet 2009, suite à l'expulsion de la Clinique occupée, on se fait tirer dessus au flashball par la police. Plusieurs personnes sont blessées ; l'un d'entre nous perd un oeil. En novembre 2016, trois des flics sont condamnés en première instance. Ils ont fait appel et repassent en procès au TGI de Paris les 16, 17 et 18 mai.
L'idée de cette soirée est de se retrouver pour partager un moment ensemble autour de cette histoire. On y trouvera un infokiosque avec les journaux muraux du squat de la Clinique, une chronologie racontant ce qui se passait ces années-là à Montreuil, des textes écrits à l'époque suite à la répression, des textes plus récents liés au procès en première instance, et d'autres choses encore !
Il y aura aussi à boire et à grignoter.

16, 17, 18 mai :

Nous appelons à venir assister aux trois jours d'audience à la Cour d'appel de Paris, métro Cité, pôle 2 chambre 7, les après-midi du 16, 17, 18 mai.


Collectif 8 juillet

Collectif 8 juillet-Se défendre de la police.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/61955
Source : message reçu le 30 avril 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir