Réagir (2)EnvoyeriCalPartager

lundi 7 mai 2018 à 10h30

3 parties : 1 2 3

Attention: ceci est la manifestation du 7 mai.

Manifestations suivantes:
15 mai: santé,
16 mai: éducation,
22 mai: fonction publique,
26 mai: tous ensemble


1 2 3

Rassemblement national - cheminots

Le 7 mai à Matignon le 1er ministre reçoit les fédérations syndicales.

On ne négociera pas des accompagnements tant que le "Pacte ferroviaire" ne sera pas retiré.

Rassemblement national - rendez-vous à 10h30 place Vauban.


« Le 7 mai, tous à Paris ! »

SUD Rail

Le Premier Ministre affirme que le contenu du projet de loi a été enrichi et est bon pour les cheminots et les usagers ! !

C'est totalement faux !

Le gouvernement a tenté de rassurer les cheminots sur le caractère public de l'entreprise, mais lors des débats à l'Assemblée Nationale, la majorité présidentielle a annulé le caractère « incessible » des actions des futures Sociétés Anonymes...

Flagrant délit de mensonge !

La ministre et les sbires du gouvernement se précipitent pour déclarer que les cheminots transférés garderont le bénéfice du statut, alors qu'au-delà des dispositions prévues par le droit commun, donc 15 mois maximum, rien de spécifique n'est prévu, le gouvernement renvoyant ces dispositions à un hypothétique accord avec les patrons qu'ils ne veulent pas !

Le maintien des facilités de circulation et de l'accès à la médecine de soins spécialisée UNIQUEMENT, seront renvoyés à un accord de branche S'IL Y A ACCORD DE BRANCHE après le vote de la loi.

Statut perdu pour les nouveaux embauchés... et remis en cause pour ceux qui restent !!!

La ministre a annoncé que le décret garantissant le statut sera abrogé et que ses garanties écrites dans la loi feront l'objet de négociations dans le cadre d'un accord d'entreprise. La direction a déjà annoncé qu'elle souhaitait, dans le cadre de ces négociations, remettre en cause plusieurs chapitres du statut !

La direction ne se cache même pas pour le futur projet stratégique, elle veut refonder :

  • Le déroulement de carrière tel qu'il est prévu au statut, en affirmant vouloir mettre fin au système des notations.
  • Le dictionnaire des métiers (avec une forte polyvalence),
  • Les examens qui seraient supprimés pour faire place à la sélection.
  • La rémunération telle qu'elle est aujourd'hui encadrée, en «privilégiant» encore plus l'individualisation et le mérite.
  • renégocier nos facilités de circulation
  • Les comités sociaux et économiques sont en cours de négociation, avec une dégradation de la représentativité syndicale
  • La fin des accords locaux....

La convention collective en cours de négociation, brade un siècle de progrès social et de sécurité ferroviaire.

Maintenant ils souhaitent que nous allions négocier avec les patrons ce qu'ils veulent bien nous laisser ! La CCN doit être à minima au même niveau que le GRH 2000 (ex RH077). Les cheminots de la SNCF représentent plus de 95% des salariés de la branche, ce sont par conséquent leurs conditions de travail qui doivent s'appliquer à tous et non l'inverse. Une douce utopie ? C'est pourtant exactement ce qui s'est passé dans le secteur de l'Energie lors de la mise en place d'une convention collective.

Le 07 mai a Matignon le 1er ministre reçoit les fédérations syndicales .

On ne negociera pas des accompagnements , tant que le « pacte ferroviaire » ne sera pas retire !!

https://pbs.twimg.com/media/DcOH8XsWkAEZsly.jpg:large

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/61975
Source : https://solidaires.org/Mobilisation-reforme-f…
Source : https://twitter.com/Fede_SUD_Rail/status/9917…


1 2 3

En mai amplifions la grève

SUD Rail : Rail à défendre n°15

nous allons gagner!

  • 3 mai : des rassemblements unitaires sont organisés partout en France,
  • 7 mai : Tous a Matignon, montrons notre détermination!

Edouard Philippe reçoit les fédérations tous à Paris pour le retrait du Pacte Ferroviaire!

LE 3 MAI des rassemblements unitaires sont organisés partout en France,

LE 7 MAI TOUS A MATIGNON , montrons notre détermination ! Edouard
Philippe reçoit les fédérations, tous à Paris pour le retrait du Pacte Ferroviaire !!

  • Faisons tomber l'idéologie de la séparation infrastructure/exploitation, portée par le « pacte ferroviaire »,
  • Gagnons le maintien du statut de l'entreprise publique,
  • Unifions le statut des salariés du rail sur celui des cheminots.

Ils veulent désintégrer le système ferroviaire et depuis un mois ils se cachent (gouvernement et patrons) derrière un rideau de fumée. La ministre des transports est sous tutelle du 1er ministre, Macron a été contraint d'intervenir pour apaiser l'opinion publique.

  • C'est le moment de renforcer la grève, pour les stopper dans la casse du service public ferroviaire, et empêcher les capitaux privés d'en récupérer les parties rémunératrices, que l'argent public a construites.
  • C'est le moment de renforcer la grève pour maintenir nos conditions sociales, de les étendre aux autres salariés de la branche et bloquer l'ouverture à la concurrence et son idéologie bâtie sur le dumping social.
  • C'est le moment de renforcer la grève pour lutter contre le morcellement par activités, voué à une filialisation de chacune d'elle (FRET, TER, VFE…)

Le projet de loi n'est ni bon pour les cheminots, ni bon pour les usagers

  • Le projet de loi entraînera une baisse des salaires entre 20 et 30 % selon les métiers
  • Le projet de loi prévoit des évolutions de parcours pro entre toutes les entreprises privées et supprime toute notion d'expérience professionnelle

Maintenant il va falloir négocier, car ce pacte nous n'en voulons pas et tant qu'il ne sera pas retiré nous continuerons !

C'est maintenant une question de survie !!

  • Le projet de loi prépare la filialisation de chaque activité. (FRET, TER, VFE…),
  • Le projet de loi prévoit le licenciement direct en cas de manque de volontaires et de refus de transfert
  • Le projet de loi en finit avec le statut des cheminots pour les nouveaux embauchés, pour ceux transférés et pour les autres ils sont déjà en train d'en programmer la date de fin !
  • Le projet de loi ne règle ni la dette ni le financement du système ferroviaire public, qui reposera sur les cheminots et les usagers. (suppression d'emplois, fermetures de lignes, augmentation des tarifs, baisse des rémunérations

Dans les assemblées générales cherchons le moyen d'augmenter la pression sur le gouvernement, au-delà des deux jours non travaillés sur cinq.
La grève doit être suivie en masse de façon résolue avec la participation de tous et toutes dans les AG, nous sommes le dernier obstacle à la destruction programmée de l'outil public ferroviaire.

Alors bats toi !!
Battons-nous tous ensemble, après, il sera trop tard !

https://pbs.twimg.com/media/DcGU_5uW0AA-E7B.jpg:large

Source : https://twitter.com/Fede_SUD_Rail/status/9912…
Source : http://www.sudrailpse.org/site/rail-a-defendr…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 07/05/2018 à 06:45

Un service public, pour tous !

Courage les amis !

Par Anonyme, le 02/05/2018 à 10:05

Courage à tous les cheminots, tenez bon !