thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 7 mai 2018 à 17h30

Banquet sans Macron - 2ème round

Il y a un an, Emmanuel Macron fêtait son sacre au Louvre. Un an après, le décor s'effondre : des facs sont occupées, des lycées bloqués, les grèves s'accumulent et se densifient, les conflits se cristallisent, etc.

Un an après ce mauvais souvenir, il s'agit de se retrouver pour oublier. Oublier Macron et son monde au profit de ceux qui font le printemps, des étudiants, des lycéens, des profs, des cheminots, des grévistes, des amis. Continuer à tisser des liens, non seulement se rencontrer mais s'organiser ensemble.

Tandis que la première semaine de mai fut rythmée par toutes sortes d'actions, de joies, de répressions, la deuxième semaine s'annonce décisive. Ainsi, il nous paraît essentiel de multiplier les gestes convergents, d'habiter et d'occuper les espaces les plus inattendus de la métropole, ne serait-ce qu'un instant.

Après cinq jours de grève, le lycée Charlemagne a été débloqué le 3 mai par les forces de l'ordre. Comme dans les autres facs et lycées, la répression nous a retiré nos lieux, nous a détruit nos camps de base. La réponse à y apporter est claire : nous avons l'habitude d'errer, nous n'avons pas besoin de lieux, nos palais sont dans la rue, évacuez-nous, nous serons partout.

Nous appelons ainsi toutes les personnes décidées à rendre le printemps illimité à nous rejoindre afin de fêter chaudement cette première année en Macronie - ramenez de quoi manger, boire et danser (qu'on ne soit pas en pénurie trop tôt). On vous prépare quelques surprises !

Ce banquet est appelé par les collectifs suivants : Le Souffle, Comité d'action inter-lycéen, Paris 1 mobilisée contre Macron et la sélection, Comité d'initiative IDF, Génération Ingouvernable, Le Sabot

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/62095
Source : https://www.facebook.com/events/1958488910510…
Source : message reçu le 5 mai 12h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir