thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 11 mai 2018 à 15h

Interdits de filmer

la question de l'image dans les mouvements militants actuels

La table ronde aura lieu Vendredi entre 15h et 18h au niveau -1 du centre Georges Pompidou

"Le Comité du Mercredi est né au sein de l'occupation de l'université Paris 3. Dès le premier jour nous nous sommes engagés à proposer quotidiennement des conférences et projections dans ce qui était une université ouverte et libre. Nous avons tenu cet engagement jusqu'à l'intervention des CRS dans la nuit du dimanche 29 avril. En diffusant des films dans ce contexte éminemment politique, nous avons plus que jamais appréhendé les enjeux fondamentaux de l'image dans les luttes.

A l'heure du ...grand anniversaire de 68, nous sommes inondés d'images iconiques de ce mouvement social. Or, aujourd'hui, la multiplication des images, leur manipulation sans limite, la rapidité de leur circulation et le détournement de leur usage ont rendu tabou l'acte de filmer les mouvements actuels.

Pendant ces semaines de vie en collectivité à Paris 3, le désir de témoigner de notre occupation, pour s'opposer à un discours hégémonique, était fort. Néanmoins il s'est heurté à une grande méfiance, même à l'égard de nos outils internes de production, jusqu'à devenir une source de conflits, parfois violents.

Les témoignages devenaient de potentielles Preuves.

Au delà de cette méfiance liée à la répression, une volonté de retirer son corps et son identité à la lutte est palpable. On se masque, se cache, et on refuse l'incarnation individuelle d'un mouvement, d'une idée.

Ces nombreux interdits semblent cependant dessiner l'émergence d'une nouvelle esthétique de représentation des mouvements militants.

Réfléchissons ensemble en compagnie de militant.e.s, de réalisatrices, de photographes, de penseur.euse.s de l' image, et d'un public que l'on attend hétérogène et curieux."

Invité.e.s :

  • André Gunthert, professeur à l'EHESS, spécialiste d'histoire de la photographie et des usages sociaux des images dans l'ère numérique
  • Clémence Pin & Mattéa Riu, réalisatrices d'un documentaire sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
  • David Faroult, enseignant-chercheur en cinéma
  • Federico Lancialonga, doctorant et enseignant à Paris 3, s'intéresse au cinéma militant italien et français des années 1960-1970
  • Gaya Gaspar & Quentin Crétu, photographes, réalisateur-rice-s, et occupant.e.s de Paris 3-La commune de Censier

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/62188
Source : https://www.facebook.com/events/2012251671571…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir