thème : sans-papiers
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 15 juin 2018 (heure non définie)

2 parties : 1 2

Annulée


Depuis presque 4 mois les exilé.e.s occupent P8.

A travers l occupation, c est une mobilisation politique qui prenait jour et c est la présidence de la Fac qui était visée clairement , à qui nous demandions de prendre ses responsabilités en soutenant l occupation et porter nos revendications (nos = soutiens qui ne se reconnaissent pas dans cette politique et exilé.e.s) a un gouvernement fascisant afin de faire entendre la parole de ceux qui ont traversé.e.s océans, mers, et frontières au péril de leur vie pour un lendemain meilleur.

Depuis maintenant plus de deux mois , alors que les éxilé.e.s s étaient fait entendre a chaque AG à travers des traducteurs, la présidente s était engagé a travers une liste qui lui avait été remise de 146 éxilé.e.s (avec leur accord et après explications des risques encourus de fichage) au dédublinage , au logement des femmes dans un premier temps , et tous dans un second...

  • Durant 2 mois , elle n a cessée de faire croire , aux avancées des dossiers,devant des éxilé.e.s a l écoute.
  • Durant deux mois , elle n a cessée de faire croire qu auncune expulsion n aurait lieue sans resultat concret dans l avancée des dossiers.
  • Durant deux mois , elle a fait croire a un semblant de victoire collective...

Puis vint jeudi dernier...
Et le résultat sans détour en quelques phrases crues:
Le dialogue engagé du ministère de l enseignement superieur auprès du gouvernement était totalement rompu.
Une fin de non recevoir général.
Il n y aurait aucun dédublinage, aucune possibilité de logement, et une signification a quitter les lieux le 1er juillet;

Y a t il eu tractations réélles?
A quel niveau devont nous incriminer la présidente face aux menaces certainement vraies du gouvernement?

Il nous faut dépasser le sentiment de tristesse face a l inhumanité renvoyée a la face des occupant.e.S du Bat A.
Il nous faut prendre acte de cette décision et agir collectivement.

Nous avons besoin de vous.de tout le monde. De toute les forces vives .Depasser les clivages et faire bloc.

Nous ne pouvons, après 4 mois , accepter la rue et ses dangers politiques pour ceux que nos politiques meurtrières en Afrique ont amener en France.

Nous devons faire bloc pour éviter ( si on doit l'eviter, c'est un débat ) que n explose notre colère de manière peut être irrémédiable dans les actions a mener.

Nous avons besoin de vous pour faire bloc et avancer.

Dans ce combat, les soutiens ont besoin de nouvelles force vives...

Une journée de lutte politique était dans un premier temps prevu le 16 juin, mais afin de converger dans les actions, le 16 juin étant l anniversaire commémoratif de l assassinat par la police de Lamine Dieng , la journée d action est remise au 15 juin.

Nous demandons a tous les collectifs qui nous entourent de prendre acte de cette date et de nous rejoindre a P8.

Le but principal de cette journée est une médiatisation a travers un meeting ou s exprimeront , exilé.e.s , soutiens , Collectifs de familles de violences policières, engagés etc etc...

  • Un repas sera servi
  • Un concert ou prise de parole encore seront possible aura lieu le soir.
  • Un village militant OU collectifs s exprimeront se tiendra sur les pêlouse de P8.

Un appel sera bientot diffusé.

En attendant nous avons besoin de tout le monde pour les stands , le repas, les gamelles , pour les artistes etc etc...

Soyons tous la pierre de l edifice.

De plus nous aurions souhaité que l auberge des migrants passent par p8 lors de leur étape a Paris a partir du 17...des possibilités de logement sont envisageables...

A NOUS DE JOUER. merci a tous.

NOUS NE LACHERONS RIEN !!!!

NOUS SOMMES DEBOUT ET NOUS LE FERONS SAVOIR !

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/62510
Source : message reçu sur Resistons rezo le 21 mai 11h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir