thème : économie
Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

samedi 29 septembre 2018 à 17h

2 parties : 1 2

Rencontre annulée.

Philippe Batifoulier est hospitalisé.


Débat « Capital santé - Quand le patient devient client »

Le samedi 29 septembre à 17 heures, salle Montgolfier, à l'Hôtel de Ville de Versailles, rencontre avec Philippe Batifoulier pour son livre Capital santé - Quand le patient devient client (Editions La Découverte).

Présentation de l'éditeur

Aux États-Unis, la maladie peut conduire à des situations d'endettement dramatiques. En France, on a longtemps cru que le fameux « système-de-santé-que-tout-le-monde-nous-envie » serait épargné. Le patient est pourtant souvent amené à payer des dépassements d'honoraires exorbitants, en ville comme à l'hôpital, ou à affronter des déserts médicaux. Il subit les prix très élevés de l'optique, des soins dentaires ou des prothèses auditives. Plus généralement, il pâtit de la débâcle de l'Assurance maladie, qui ne rembourse qu'environ la moitié des soins courants auxquels est confrontée la grande majorité de la population.

Ainsi, la maladie n'est plus seulement une épreuve physique et morale, mais aussi une épreuve financière, largement indexée sur les inégalités sociales. Le patient renonce de plus en plus aux soins, faisant les frais de cette évolution jusque dans son corps. S'il fréquente l'hôpital public, sa souffrance rencontre celle des soignants qui, face à la folie managériale, finissent par s'accuser eux-mêmes de maltraitance involontaire. Le système de soins, initialement pensé et construit pour protéger le patient, s'est donc littéralement retourné contre lui. Le patient se trouve dépossédé de son bien le plus précieux, sa santé, qui devient une formidable source de profit pour les cliniques privées, les compagnies d'assurances et l'industrie pharmaceutique. Il est grand temps de réagir.

Amis du Monde diplomatique

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/62748
Source : http://www.amis.monde-diplomatique.fr/article…
Source : message reçu le 30 août 18h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Un excellent bouquin - Le capitalisme détruit tout y compris la santé

Par Anonyme, le 24/09/2018 à 23:32

Des EPAHD où on laisse les personnes âgées livrées à elles mêmes, faute de personnel suffisant, au service de chirurgie cardiaque de l'hôpital Henri Mondor à Créteil (2000 opérations à coeur ouvert / an.) que l'on tente de fermer depuis des années, tous les hôpitaux publics crèvent de la recherche de la rentabilité à tout prix.

Seule la convergence des luttes, pour aboutir à la grève générale pourra permettre de chasser ce gouvernement qui liquide tous les services publics, tous les acquis du mouvement ouvrier.