Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 2 juin 2018 à 10h30

Monoprix en lutte !

La direction de Monoprix Gambetta fait de la répression syndicale...

Depuis le mois de mars, les salarié.es du supermarché Monoprix d'Issy-les-Moulineaux se mobilisent contre des conditions de travail et des salaires indignes. Mais après quatre rassemblements devant les portes, et alors que la direction régionale a enfin décidé de négocier...le patron du magasin prononce des mises à pied contre les élus CGT !

Lundi 28 Mai, après s'être levé à 4 heures pour embaucher à 6 heures, le délégué du

Monoprix Gambetta apprend en arrivant au boulot qu'il est sanctionné pour des motifs absurdes. Il s'agit clairement d'une stratégie de répression pour casser une mobilisation qui marche. Pour défendre Alain, présent sur toutes nos luttes...tous ensemble à MONOP' !

Contre la répression chez Monoprix
Samedi 2 juin à 10h30 / RDV devant le magasin d'ISSY 22-24 Boulevard Gambetta / Issy-les-Moulineaux / M12 Corentin Celton

Le mois précédent la direction du magasin a refusé de prendre en charge une salariée gravement blessée à la main. Beaucoup d'heures sup' ne sont pas payées, les charges de travail ont augmenté. Le matériel de travail est vétuste, dangereux pour la santé.

La direction refuse même d'offrir un petit déjeuner, alors qu'une partie des employé.es traverse toute la région parisienne en bus de nuit pour embaucher au petit matin...

Monoprix verse 0,5 milliards à ses actionnaires en 2017 pendant que la participation des salariés est passée de 54% à 22% d'un salaire en deux ans. Monoprix fête ses 86 ans en proposant des promos record aux clients...mais en annonçant le passage en franchise d'un tiers des magasins en France ! Avec pertes de revenus assurées pour les salarié.es !

C'est un mouvement national qu'il faut chez Monoprix...

Soyons solidaires des magasins mobilisés !

Contact CGT Monoprix Gambetta : 06 38 22 83 09

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/62790
Source : message reçu le 30 mai 22h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir