thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 21 juin 2018 à 12h

2 parties : 1 2

Rassemblement devant l'hôpital Henri Mondor

contre la disparition de la greffe hépatique

Communique de la Coordination de Vigilance du GHU H.Mondor/A.Chenevier

La coordination, dans toutes ses composantes, s'est réunie le 4 juin pour prendre les initiatives qui lui permettront de réagir au coup de force médiatique de M.Hirsch.

Nous avons pris acte de la nécessité de transférer à Paul Brousse, sept patients en situation d'urgence de greffe hépatique puisque le dernier praticien de ce service a jugé bon d'exercer son droit de retrait. Une situation qui n'avait rien d'imprévisible tant étaient connues, au moins depuis deux ans, les animosités profondes entre les membres de l'équipe.

La Gouvernance de l'Hôpital est responsable de cet état de fait. Elle a préféré laisser s'aggraver ce climat au détriment des malades et des personnels, plutôt que de rechercher de nouveaux chirurgiens, comme l'a fait l'équipe hospitalo-universitaire attachée à leur établissement.

Aujourd'hui, il faut de toute urgence que se réunisse le groupe de travail ré-affirmée le 18 mai dernier par Mme la Ministre de la santé à Créteil. Il est indispensable pour construire un projet commun, et pour que subsiste en banlieue, des pôles d'excellences. L'application du Plan Régional de Santé 2, avant même sa promulgation, en dit long sur les autres services menacés dans ce projet régional.

C'est pourquoi, nous redemandons solennellement à Mme la Ministre de la santé et à l'Agence Régionale de la Santé d'Ile de France qu'ils créent les conditions pour que se réunissent, le plus rapidement possible, tous les acteurs de ce partenariat indispensable et équilibré entre P.Brousse et H.Mondor. Nous en appellerons, si nécessaire, à l'arbitrage du Premier Ministre, si nous ne sommes pas entendus.

Dans l'immédiat, nous solliciterons les équipes des deux hôpitaux, et leur proposerons une rencontre préparatoire. Par ailleurs, nous utiliserons tous les outils de communication pour faire entendre notre voix, notamment en direction des personnels hospitaliers et des usagers qui, avec les élu-e-s, seront invité-e-s à un Rassemblement devant l'hôpital H.Mondor, le Jeudi 21 juin à midi,... et en Musique !

Dr Fabien Cohen

Porte parole de la Coordination de vigilance du GHU H.Mondor/A.Chenevier

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/62987
Source : https://twitter.com/Sudsante_APHP/status/1004…
Source : http://solidaires94.overblog.com/2018/06/sant…


Nous ne lâcherons pas la chirurgie hépatique de Mondor !

Citoyen-es, Pariementaires, Elue-s, Communauté Médicale et Universitaire, Syndicalistes

Ensemble, exigeons un vrai projet commun Henri Mondor / Paul Brousse pour l'avenir des hôpitaux publics du Val de Marne.

Depuis deux ans, la Gouvernance du GHU Henri Mondor, avec l'appui de la Direction générale de l'AP-HP, n'a pu contrôler une situation conflictuelle entre praticiens du service de greffe hépatique, aboutissant à la suppression d'un des quatre services existant en Ile de France, le vidant de ses compétences pour le transférer à Paul Brousse dans un premier temps, puis ensuite sur Paris.

Pour éviter un telle funeste perspective, néfaste aux populations de la Banlieue, nous proposons depuis des mois au Ministère de la santé, la mise en place d'un groupe de travail commun aux deux hôpitaux val-demarnais, sur la base d'un projet présenté par l'équipe médicale et universitaire du GHU Henri Mondor (voir verso).

Celui-ci s'était engagé le 8 février à le réunir, afin que les équipes de Paul Brousse et d'Henri Mondor puissent construire un projet commun, préservant les deux Hôpitaux du Val-de-Marne, dans l'intérêt des patients. Il n'en a rien été malgré les demandes répétées des Parlementaires et du Président du Conseil départemental.

Il y a dix jours, devant l'absence d'assurance de pouvoir poursuivre les transplantations hépatiques dans les meilleures conditions pour les patients, l'équipe médicale de l'Hôpital a décidé le transfert de sept patients en situation d'urgence de greffe hépatique.

La Direction générale de l'AP-HP veut profiter de cette situation, pour fermer définitivement ce service à Mondor, ce qui serait préjudiciable à l'avenir d'Henri Mondor (personnels, budget, avenir du « RBI »,…) mais aussi à celui de l'Hôpital Paul Brousse, qui n'a pas les capacités de répondre, en l'état, à une telle responsabilité.

Au bout du compte, l'absence de projet médical commun aux deux hôpitaux ne peut conduire qu'à une dégradation de l'offre de soins pour le Val-de-Marne, et confirmerai nos inquiétudes quant à l'application du futur Plan Régional de Santé 2 (PRS2) pour la chirurgie hépatique, mais aussi pour d'autres services.

Parce que le patient est notre première préoccupation, il est aujourd'hui urgent que se réunisse ce groupe de travail indispensable à la constriction d'un projet commun pour que subsistent en banlieue, des pôles d'excellences.

Nous redemandons solennellement à Mme la Ministre de la santé, comme elle s'y était engagée le 18 mai dernier lors de sa visite à Mondor, d'exiger le plus rapidement possible la rencontre de tous les acteurs de ce partenariat indispensable et équilibré entre Paul Brousse et Henri Mondor.

Nous en appellerons à l'arbitrage du Premier Ministre, si nous ne sommes pas entendus !

Ensemble exigeons la table ronde réunissant henri mondor et paul barous se pour un vrai projet commun aux deux hopitaux du val-de-marne

Rassemblement devant Henri Mondor
Jeudi 21 Juin 2018 à 12h
et en musique !!!

Source : https://twitter.com/Sudsante_APHP/status/1008…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir