thème :
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 23 juin 2018 à 14h30

Réunion du club politique Bastille

Il était une fois la révolution

Notre club a produit des textes qui ont enrichi notre débat.
D'autres textes extérieurs participent aussi de notre réflexion.
Le 23 juin, notre réunion nous permettra de nous frotter et d'essayer d'y voir plus clair.
La situation politique nous montre un mouvement social avec ses forces et ses faiblesses. Mais il semble que la bataille sera longue, plus longue que prévue.

2 mois de grève et de manif, de blocage dans les universités et lycées.
Cette situation semble perdurer sans pour autant que se dessine une véritable confrontation capable de mettre un coup d'arrêt aux plans du gouvernement Macron.

La grève perlée montre ses limites.
Elle permet aux dirigeants syndicaux de jouer un simulacre de négociation et d'essouffler le mouvement.
Le gouvernement l'a bien compris et lâche des miettes (grains à moudre) à la SNCF sans céder sur le fond de sa contre-réforme.
A l'inverse, ce gouvernement frappe et tente de faire peur aux étudiants et lycéens (Arago, Tolbiac, NNDL...).
Il veut étouffer tout départ de feu dans la jeunesse pour qu'il n'y ait pas de jonction avec les cheminots.
Il va jusqu'à judiciariser la moindre contestation et utilise même les lois antiterroristes (Bure).

Il semble qu'un front social se construit mais il n'est pas encore à la hauteur des attaques du gouvernement et
loin encore d'un projet d'émancipation.

Il nous faut voir la situation politique française à la lumière de la situation internationale.
Rajoy éjecté et Sanchez formant un gouvernement faible dans un système politique à bout de souffle.
Trump donnant le signal d'une guerre économique, pissant sur les bourgeoisies européennes.
Une Europe chamboulée par un gouvernement populiste italien etc...
Inutile de faire des répétitions (voir textes du club).

Si l'on observe de plus près encore.
Ce n'est qu'en mai 2018 que la plupart de ceux qui luttent ont pris conscience qu'il y avait une continuité entre la loi El Khomri - Hollande (49/3) et les ordonnances Macron.
C'est pourquoi en 2016, ils étaient encore derrière les ballons syndicaux et qu'en 2018 ils sont devant. En ce sens la manifestation du 26 était politiquement positive,certes ce n'était pas la grande marée mais elle charriait les combattants de demain.
Le corset est encore tenace, 2 jours de grève tous les 5 jours, l'imagination des bureaucrates est sans limite.
Et si on laisse faire Macron, nous ne reconnaîtrons plus la société dans laquelle nous vivions, il y a peu.

Il était une fois la révolution ... trahie.

Je propose, pour notre réunion du 23 juin que Patrick et Michel introduisent chacun un quart d'heure et nous donnent un éclairage plus affiné de leurs analyses.

Réunion du club politique Bastille
Il était une fois la révolution
Le samedi 23 juin a 14h30 tapantes a l'EDMP

...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/63029
Source : http://clubpolitiquebastille.org/spip.php?art…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir