Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mercredi 18 juillet 2018 à 12h

2 parties : 1 2

Rassemblement au TGI

Justice pour Christian et Jean-Jacques !

Le 18 juillet à partir de midi

Suite à l'action syndicale collective menée le 25 mai dernier au siège du parti macroniste à Paris dans le cadre du combat contre la politique de régression sociale menée par le gouvernement, deux de nos camarades de la Ville de Paris, Christian Garnier et Jean-Jacques Picot, ont été arrêtés. Ils font l'objet de poursuites judiciaires et d'une procédure disciplinaire avec demande de révocation.

A l'initiative de la Fédération CGT de Services publics, une campagne de soutien a été lancée.

Un appel de responsables syndicaux, politiques et associatifs a été publié le 21 juin dans L'Humanité. Cet appel est décliné sous la forme d'une pétition que nous appelons à signer massivement.

Une vidéo a été réalisée pour donner la parole à nos deux camarades.

Le 18 juillet, un rassemblement de soutien sera organisé à l'occasion de la convocation de nos camarades au Tribunal de grande instance de Paris, 2945 Avenue de la Porte de Clichy, 75017 Paris . Une demande d'autorisation de rassemblement est déposée ce jour auprès de la préfecture de police. Le lieu précis du rassemblement reste donc à confirmer.

Une cagnotte de soutien financier est ouverte pour soutenir nos camarades, dont les salaires sont amputés des primes.

Nous appelons à faire grandir la campagne de soutien à nos camarades. Nous affirmons qu'il serait d'une injustice totale qu'ils fassent les frais d'une situation de tension sociale qui trouve sa source dans l'autoritarisme du pouvoir politique en place.

Deux des nôtres sont menacés : le 18 juillet, soyons nombreuses et nombreux pour soutenir nos deux camarades !

Montreuil, le 2 juillet 2018 01 55 82 88 20 cgtservicespublics.fr fdsp@cexgt.fr cgtservicespublics

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/63248
Source : http://ufsecgt.fr/spip.php?article6693


Justice pour Christian et Jean-Jacques

Pétition et appel à soutien les 13 et 18 juillet

Le 25 mai dernier, Christian et Jean-Jacques, chauffeurs de benne à ordures à la ville de Paris, ont été arrêtés dans le cadre d'une action syndicale visant le siège du parti macroniste.

Face à un pouvoir qui refuse tout réel dialogue avec les organisations syndicales, qui entend saccager des décennies de conquêtes sociales, Christian et Jean-Jacques ont participé à une action menée et assumée collectivement.

Arrêtés au cours de cette action, accusés d'avoir voulu utiliser leur outil de travail pour déverser des ordures devant le siège du parti présidentiel, Christian et Jean-Jacques font l'objet de procédures judiciaire et disciplinaire aux conséquences potentiellement lourdes.

Ainsi, au plan disciplinaire, leur révocation est envisagée. Dans la Fonction publique territoriale, une révocation suite à une action syndicale serait une situation inédite depuis plusieurs décennies.

Nous affirmons notre solidarité avec ces deux travailleurs en lutte.

Nous affirmons qu'il serait d'une injustice totale qu'ils paient les frais d'une situation de tension sociale qui trouve sa source dans l'autoritarisme du pouvoir politique en place.

Nous appelons à la solidarité financière pour Christian et Jean-Jacques, dont les salaires sont d'ores et déjà amputés des primes suite à leur suspension de fonction .
Nous appelons à les soutenir largement lors des échéances disciplinaire (13 juillet) et judiciaire (18 juillet) à venir.

Premiers signataires :

Gérard Aschieri, membre du Conseil économique social et environnemental ; Olivier Besancenot, porte-parole du NPA ; Eric Beynel, co-délégué de l'Union syndicale Solidaires ; Martine Billard, Parti de Gauche, ancienne députée de Paris ; Nicolas Bonnet Oulaldj, président du groupe PCF au conseil de Paris ; Didier Bourgoin, secrétaire général du SNUTER-FSU/La FSU Territoriale ; Laurent Brun, secrétaire général de la Fédération CGT des Cheminots ; Jean-Marc Canon, secrétaire général de l'Union fédérale CGT des Syndicats de l'Etat ; Eric Coquerel, député FI de Seine-Saint-Denis ; Annick Coupé, secrétaire générale d'Attac ; Bernard Defaix, secrétaire de la Convergence nationale des services publics ; Cécile Gondard-Lalanne, co-déléguée de l'Union syndicale Solidaires ; Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU ; Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, sénateur de Paris ; Sarah Legrain, secrétaire nationale du Parti de gauche aux relations unitaires ; Anicet Le Pors, ancien ministre de la Fonction publique ; Didier Le Reste, conseiller PCF de Paris ; Benoît Martin, secrétaire général de l'Union départementale CGT de Paris ; Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT ; Sébastien Ménesplier, secrétaire général de la Fédération CGT Mines Energie ; Willy Pelletier, coordinateur général de la Fondation Copernic ; Valérie Petit Lesage, secrétaire générale de l'Union régionale Ile-de-France CGT ; Christine Poupin, porte-parole du NPA ; Philippe Poutou, porte-parole du NPA ; Raphaëlle Primet, conseillère de Paris PCF du 20ème arrondissement ; Danielle Simonnet, conseillère de Paris, oratrice nationale FI et co-coordinatrice du Parti de Gauche ; Mireille Stivala, secrétaire générale de la Fédération CGT de la Santé et de l'Action sociale ; Baptiste Talbot, secrétaire général de la Fédération CGT des Services publics ; Denis Turbet-Delof, délégué général Fonction publique de l'Union syndicale Solidaires ; Régis Vieceli, secrétaire général du Syndicat CGT FTDNEEA

>> Lien vers la pétition.

Documents à télécharger

Note de la Fédération CGT récapitulant les diverses initiatives concernant la campagne



Article publié le 22 juin 2018

Source : https://solidaires.org/Petition-Justice-pour-…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir