Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 25 septembre 2018 à 20h

2 parties : 1 2

Complet

Mardi 25 septembre, l'avant-première de "Libre" a connu un tel succès à la pré-vente que nous vous déconseillons de faire le déplacement jusqu'au cinéma Les 7 Parnassiens si vous n'avez pas déjà pré-acheté votre billet. Sauf pour les personnes qui souhaiteraient voir le film en audio-description : une salle projettera spécialement le film en audio-description ce soir-là.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/63571
Source : message reçu le 22 septembre 12h


16e édition du festival de cinéma d'Attac

« Images mouvementées »

En finir avec la loi du plus fort

Du 20 septembre au 4 octobre 2018 au cinéma Les 5 Caumartin

Jeudi 20 septembre 20:00

Cinéma Les 5 Caumartin

Usines Universités Union

Collectif - Documentaire, France, 1976, 63 mn

Document brut et rare, ce film reflète l'état d'esprit animant les Beaux-Arts en 1968 : manifestations, assemblées générales d'étudiants, ateliers de création d'affiches (la première avait pour slogan : « U-sines, U-niversités, U-nion »).

Note : L'ayant-droit est inconnu. Le festival s'engage, s'il se fait connaître, à régler les droits.

Précédé de :

  • La 6e face du Pentagone (de Chris Marker et François Reichenbach - Documentaire, France, 1968, 27 mn)
  • L'art délicat de la matraque (de Jean-Gabriel Périot - Documentaire, France, 2009, 4 mn)

Débat :

1968 : l'imagination au pouvoir !
2018 : mobilisation au placard ?

Avec

  • Danielle Tartakowsky, professeur d'histoire contemporaine à l'université Paris 8, spécialiste des mouvements sociaux,
  • Sophie Béroud, politiste (université Lyon 2), membre d'Attac, co-directrice de Changer le monde, changer sa vie, Enquête sur les militantes et les militants des années 1968 en France

1968 : il y a cinquante ans, la France était ébranlée par les événements du mois de mai. Pendant des semaines, la mobilisation des étudiants et des ouvriers a été extrêmement forte, paralysant le pays.

2018 : le gouvernement d'Emmanuel Macron déroule son programme de réformes ultra libérales quasiment sans opposition : l'opinion publique a ignoré le grand mouvement étudiant, elle n'a pas davantage soutenu la mobilisation des cheminots contre la réforme de la SNCF, les manifestations ont peu rassemblé.

Alors que les politiques d'austérité détruisent ce qu'il reste de solidarité nationale et de protection sociale, des résistances peuvent-elles encore triompher ? Un nouveau « Mai 68 » est-il possible ?

Mardi 25 septembre 20:00

En avant-première au 7 Parnassiens:

« Libre »

de Michel Toesca - Documentaire, France, Italie, 2018, 100 mn

Cédric Herrou, agriculteur français, cultive ses oliviers dans la vallée de la Roya, près de la frontière italienne. Le jour où il croise la route de réfugiés, il décide, avec d'autres habitants de la vallée, de les accueillir, leur offrir un refuge et les aider à déposer leur demande d'asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi...

La projection sera suivie d'une discussion avec

  • Cédric Herrou
  • et le réalisateur du film, Michel Toesca.

Attention, la séance aura exceptionnellement lieu au cinéma Les 7 Parnassiens

Jeudi 27 septembre 20:00

Cinéma Les 5 Caumartin

En avant-première :

Rêver sous le capitalisme

de Sophie Bruneau - Documentaire, Belgique, 2017, 63 mn

Douze personnes racontent puis interprètent le souvenir d'un rêve de travail. Elles décrivent ainsi, de façon poétique et politique, leur souffrance au travail. Petit à petit, les rêveurs et leurs rêves font le portrait d'un monde dominé par le capitalisme néolibéral.

Précédé de :

Mon fardeau (de N. Lindroth Von Bahr - Film d'animation, Suède, 2017, 14'08, vostfr)

Débat : « Rêve général ! »

Avec

  • Annick Coupé, secrétaire générale d'Attac, ancienne porte-parole de l'Union syndicale Solidaires,
  • Thomas Coutrot, économiste, membre d'Attac, auteur de Libérer le travail - Pourquoi la gauche s'en moque et pourquoi ça doit changer et
  • Sophie Bruneau, réalisatrice du film Rêver sous le capitalisme « Rêve général ! » scandent les cortèges qui luttent face au pouvoir du patronat, de la finance, des banques. Est-il encore possible de rêver à des lendemains qui chantent ?

Quand le capitalisme le plus sauvage s'immisce jusque dans nos rêves au point que la nuit ça nous travaille et nous torture. On en fait des cauchemars de ce monde où l'esclavage a resurgi sous une forme « moderne », où les conditions de travail dégradées riment avec souffrance.

Ce monde, il nous est imposé par les multinationales qui gouvernent la mondialisation néolibérale. Mais alors.... Que faire pour sortir de cette spirale infernale, pour en finir avec la dictature des marchés financiers et leur toute puissance ?

Ne plus rêver. Agir ! Sans trêve.

Mardi 2 octobre 20:00

Cinéma Les 5 Caumartin

Une jeunesse allemande

de Jean-Gabriel Périot - Documentaire, All., Suisse, France, 2016, 93 mn

La Fraction Armée Rouge, organisation terroriste d'extrême gauche également surnommée « La bande à Baader », opère en Allemagne dans les années 70. Ses membres, qui croient en la force de l'image, avaient d'abord exprimé leur militantisme dans des actions artistiques, médiatiques et cinématographiques, mais en vain.

Débat : « Y a-t-il une légitime violence ? »

Avec

  • Thomas Schauder, écrivain, professeur de philosophie, chroniqueur au Monde Campus,
  • Anne Steiner sociologue (université Paris Nanterre) et
  • Youlie Yamamoto du groupe Action d'Attac

Des années 1960 à 90, plusieurs groupes en Europe ont choisi la voie de la lutte armée, délaissant les moyens « légaux » de contestation que sont la grève et les manifestations « pacifiques ».

L'État se considère comme le seul détenteur de la violence « légitime », quitte à l'exercer parfois de manière injuste ou disproportionnée, tuant ou mutilant de simples manifestants…

Une autre violence, qui s'exerce en toute légalité, c'est celle du capitalisme néolibéral, avec des entreprises qui licencient massivement pour mieux rémunérer leurs actionnaires.

Il semble immoral de répondre à la violence par la violence.

Mais comment l'éviter lorsque l'État reste sourd aux moyens légaux de protestation ? Sans tomber dans le terrorisme, quels moyens d'action pour modifier le rapport de force, être pris au sérieux et conquérir de nouveaux droits ?

Jeudi 4 octobre 20:00

Cinéma Les 5 Caumartin

Programme de courts-métrages :

  • Les femmes députés (Réal. inconnu - Fiction, Fr., 1912, 7'49, muet, NB)
  • Réponse de femmes (d'A. Varda - Ciné-tract, Fr., 1975, 8')
  • Je les aime tous (de G. Kozakiewiez - Fiction, Fr., 2016, 29'40)
  • Majorité opprimée (d'É. Pourriat - Fiction, Fr., 2010, 10')
  • Espace (d'É. Gilbert - Documentaire, Fr., 2014, 15')
  • Hé mademoiselle (de C. Bataille, V. Dulon, P. Herzig, G. Lang, L. Parker - Film d'animation, Fr., 2015, 5'39)

Débat : « Féminisme 3.0 »

Avec

  • Geneviève Fraisse, philosophe et historienne de la pensée féministe, directrice de recherche émérite au CNRS,
  • Mathilde Larrère, historienne, enseignante chercheuse à l'UPEM, membre de la fondation Copernic et Charlotte Bienaimé, documentariste radio (France Culture, Arte Radio), productrice du podcast Un podcast à soi (arteradio.com)

La médiatisation d'affaires mettant en cause des personnalités et la circulation des hashtags #metoo et #balancetonporc ont récemment mis en lumière le harcèlement et les violences sexuelles communément subis par les femmes. La parole se libère pour dénoncer une domination masculine toujours d'actualité 50 ans après la création du Mouvement de Libération des Femmes.

Quelle femme n'a jamais été victime de comportements masculins déplacés voire violents, mais aussi de préjugés, de discrimination au travail, de la double journée, de la charge mentale...?

Internet donne au féminisme un nouveau souffle. Blogs et podcasts féministes fleurissent. Les réseaux sociaux permettent le partage, la mutualisation des expériences, le sentiment d'appartenir à une « communauté » féminine.

Ce « printemps des femmes » parviendra-t-il à briser les frontières du monde virtuel pour créer des changements profonds dans le monde réel ?

https://paris.demosphere.eu/files/images/proxy/4ce208a12c8ceffdca94.jpg?url=05c16d0e40300c00d01359ad35c21f67a97e4c446ca1f78ff7ce88fe6d00fef22396388225b5b7c2dd846f1096d386aa084eb04eb894717656f78c764ceba1c6591717b7395dbdeeb910118e54e807

Source : https://www.imagesmouvementees.fr/
Source : message reçu le 28 juin 11h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir