thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 15 mai 2009 à 19h

3 parties : 1 2 3

Palestine vivra ! Libérez Georges Abdallah !

Le 15 mai prochain marquera le 61e anniversaire de la Naqba de 1948, épuration raciste méthodiquement planifiée par les sionistes, ceux-là mêmes qui crient à l’antisémitisme (cf .Durban II) chaque fois que leurs desseins criminels sont démasqués là-bas et ici.

En mai 1948, l'« État d'Israël » a été instauré sur les terres des Palestiniens par la force des armes et avec un consensus international impérialiste.

En 1917, Leo Mozkin, théoricien sioniste, avait déclaré : « Nous pensons que la colonisation de la Palestine doit aller dans deux directions : installation des Juifs en Eretz Israël et réinstallation des Arabes d’Eretz Israël en dehors du pays ».

Ce projet de nettoyage ethnique (reconnu comme tel par la résolution 47/80 adoptée le 16 décembre 1992 par l’Organisation des nations unies), a depuis été suivi à la lettre, les déportations succédant aux massacres.

En 1947, la Palestine comptait deux millions d’habitants : deux tiers d’arabes sur 94% du territoire et un tiers de juifs sur 6%. 500 villages palestiniens furent rayés de la carte par les colons juifs, 800 000 arabes déportés, les sionistes occupant 78% du territoire palestinien l’année suivante. En un an les trois cinquièmes des Palestiniens deviennent des réfugiés ayant tout perdu, pour lesquels la résolution 194 de l’ONU proclame le droit au retour.

Malgré un rapport de force inégal, l’indifférence ou la complicité des pays arabes avec « l’Etat d’Israël » et malgré les divisions internes du peuple palestinien, la résistance  continue de vivre et  de lutter face aux sionistes, comme lors de l’opération « Plomb durci » de janvier 2009 à Gaza.

_-_-_-_-_-_-_

Nous invitons toutes les forces progressistes à un meeting de solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste arabe incarcéré en France depuis 1984 pour des actions de résistance antisioniste revendiquées par les Fraction armées révolutionnaires libanaises (FARL).

Libérable depuis dix ans, Georges Abdallah reste en détention non seulement pour les actions perpétrées il y a vingt-sept ans par les FARL, mais parce que communiste, il est porteur d’un avenir pour le Moyen Orient, celui d’une société non plus clivée par les rivalités ethniques et religieuses, mais sans frontières ni classes.

Si l'Etat impérialiste français s’oppose à sa libération, la situation est plus que jamais propice pour l’exiger. Le Pouvoir, sur la défensive face à la montée des luttes sociales, met en place tout un arsenal de lois répressives dont les prisonniers politiques révolutionnaires ont été les premiers à en subir l’application (cf. loi sur la rétention de sûreté).

Le combat pour la libération de Georges Abdallah est de la responsabilité collective de tous ceux qui se revendiquent du camp de la révolution et de la liberté des peuples : anti-impérialistes, anticolonialistes, antisionistes, anticapitalistes.

MEETING, vendredi 15 mai 2009 à 19h
pour la libération de Georges Abdallah,

communiste arabe détenu en France depuis 25 ans.

Bourse du Travail de St-Denis, (9-11 rue Génin, métro : Porte de Paris)

Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah – 1er mai 2009 Contact : liberoexnsgeorges@noex-log.org     Blog : http://liberonsgeorges.over-blog.com

Source : http://antirepression.over-blog.com/article-3...


1 2 3

Libérez Georges Abdallah : meeting le 15 mai à Saint-Denis

Un meeting de solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste arabe détenu en France depuis maintenant 25 ans, aura lieu le samedi 15 mai, à 19 heures, à la Bourse du Travail de Saint-Denis (9-11 rue Génin, métro : Porte de Paris, ligne 13)

Georges Abdallah a été condamné en 1984 par un tribunal français, pour des actions de résistance revendiquées par les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises, rappelle son comité de soutien.

Mais bien que libérable depuis 10 ans, il reste en détention, non pas tant pour de telles actions commises par les FARL en 1982, mais surtout parce qu’il s’agit d’un militant communiste, « porteur d’un avenir pour le Moyen-Orient, celui d’une société débarrassée des rivalités ethniques et religieuses, sans frontières ni classes », ajoutent les membres de son comité de soutien.

Plusieurs représentants d’organisations et associations impliquées dans la solidarité avec le peuple palestinien, dont CAPJPO-EuroPalestine, prendront la parole au meeting. Venez-y nombreux.

CAPJPO-EuroPalestine

Source : http://www.europalestine.com/spip.php?article...


1 2 3

Meeting de solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah le 15 mai à Saint-Denis

Nous accordons une grande importance à cette réunion publique, qui se déroulera au lendemain du rejet de la huitième demande de libération conditionnelle de G. Abdallah, en prison en France depuis 25 ans.

Nous vous remercions de contribuer à faire connaître le plus largement possible cette manifestation, dans vos organisations, dans vos réseaux, sur vos listes de diffusion et vos sites internet. Vous êtes bien sûr invités à participer à cette initiative : chaque structure soutenant la demande de libération de Georges Ibrahim Abdallah pourra disposer d’une table de presse, les messages de solidarité sont les bienvenus et seront portés à la connaissance du public. En espérant nous retrouver le 15 mai à Saint-Denis,

Solidairement,
Le Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah


POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH,

COMMUNISTE ARABE DETENU EN FRANCE DEPUIS 25 ANS


Meeting de solidarité
vendredi 15 mai, à partir de 19h
Bourse du Travail de Saint-Denis
9-11 rue Génin (entrée rue Bobby Sands), métro : L13/Porte de Paris

Georges Abdallah, détenu en France depuis 25 ans s’est vu confirmer, ce 5 mai 2009, le rejet de sa demande de libération conditionnelle déposée en octobre 2007.

Arrêté en 1984, Georges Abdallah n’a jamais renié son engagement révolutionnaire aux côtés de la résistance palestinienne et c'est ce qui lui vaut cet acharnement judiciaire.

Bien que libérable depuis 1999, Georges Abdallah ne pourra pas déposer de nouvelle demande de libération avant un an alors que la "justice" a mis plus de deux ans pour statuer sur la demande précédente. La durée de son emprisonnement entrera dans le sinistre livre des records des prisonniers politiques aux côtés de Mumia Abu-Jamal, Samir Kuntar et Nelson Mandela.

La justice française reproche à Georges Abdallah de n'avoir pas renoncé à son engagement politique et de contester à quiconque le droit de lui dicter sa conduite en cas de nouvelle occupation du Liban. Comme le souligne son avocat, Jacques Vergès, on se demande ce qui autorise des magistrats français, à dicter à un citoyen libanais de retour dans son pays, avec l'accord de son gouvernement, son attitude en cas d'agression contre son pays. Le Liban n'est plus sous mandat français.

Le collectif CLGIA dénonce fermement cette nouvelle décision de justice commandée par les intérêts français au Liban et appelle au développement de la mobilisation pour la libération de Georges Abdallah. Nous appelons à un meeting de solidarité le vendredi 15 mai à la Bourse du travail de Saint-Denis.

Le meeting sera animé par le Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah. Voici une première liste d’intervenants :

Abdallah ABDALLAH (UJPA - Union des jeunes progressistes arabes), Jean-Pierre BASTID (écrivain), Alima BOUMEDIENE (Les Verts), Youssef BOUSSOUMAH (MIR - Mouvement des indigènes de la république), Patrick BRAOUEZEC (Communistes Unitaires), Vanina GIUDICELLI (NPA – Nouveau parti anticapitaliste), Alain GRESH (journaliste, écrivain), Gabi MOUESCA (OIP –
Observatoire international des prisons), Nicolas SHAHSHAHANI (CAPJPO – EuroPalestine).

Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah
Contact : liberoexnsgeorges@noex-log.org
Blog : http://liberonsgeorges.over-blog.com

Source : http://antirepression.over-blog.com/article-3...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/8678

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir