Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 30 août 2017 à 11h30

6 parties : 1 2 3 4 5 6

Manifestation devant l'université d'été du MEDEF

le 30 aout à Jouy-en-Josas

Union syndicale Solidaires

  • 9h30 : Départ groupé CGT depuis Paris par le RER C :
    rendez-vous à 9h30 précises devant la gare d'Austerlitz, 7 bis bd de l'Hôpital
  • 11h30 : manifestation de la gare de Jouy-en-Josas
    à l'université d'été du MEDEF (HEC)
  • 12h00 : rassemblement, animations, débat devant l'université d'été du MEDEF.
    (Sur le parking du Simply - ZAC Les Saules , devant le campus HEC)

Le 30 aout , le Medef tient son université d'été, dans laquelle il présentera au gouvernement ses nouvelles exigences, de plus en plus fortes.

Ce même jour, le conseil des ministres se réunira avant la présentation du contenu des ordonnances de la nouvelle loi travail par le premier ministre.

Jamais la collusion entre les sommets de l'Etat et le Medef n'a été aussi importante : loi travail, mesures anti-sociales pour réaliser l'équilibre budgétaire comme la baisse des APL, la suppression des contrats aidés, les suppressions d'emplois et le gel des rémunérations dans le public, la hausse de la CSG, préparation d'une réforme de l'assurance chômage et des retraites en droite ligne avec les exigences patronales.

Les organisations suivantes seront présentes le 30 devant l'université d'été du Medef pour engager la lutte commune en cette rentrée :

  • Pour la défense des droits des travailleurs, des travailleuses, des chômeurs, chomeuses, retraité-es, étudiant-es.
  • Contre la loi travail 2 XXL
  • Pour le droit au logement pour toutes et tous

Une manifestation partira de la gare de Jouy en Josas à 11h30 et rejoindra le lieu de rassemblement devant l'entrée de l'université du Medef. L'après midi se tiendront des animations, prises de parole et un forum débat.

Signataires au 23 août 2017 :

Agir ensemble contre le chômage, ATTAC, DAL, MNCP, Solidaires.

bloquons le mede

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55865
Source : https://www.facebook.com/cgtparis/photos/a.34...
Source : http://www.solidaires.org/Le-30-aout-bloquons...
Source : https://twitter.com/Sudsante_APHP/status/8998...
Source : message reçu le 28 juillet 14h
Source : https://sudculturebnf.wordpress.com/2017/07/2...
Source : https://solidaires.org/Mobilisation-a-l-occas...
Source : https://solidaires.org/Face-a-l-urgence-socia...


1 2 3 4 5 6

Loi travail : fin de la concertation ?

Début de la confrontation !

Solidaires

Communiqué du 21 juillet

Le gouvernement annonce que la période « concertation » avec certaines organisations syndicales concernant son projet de casse du droit du travail se termine ce soir.

Solidaires n'a pas été conviée à ces réunions, ce qui montre une conception assez particulière de la « démocratie sociale ». Nous n'avons pourtant sans doute pas raté grand-chose, puisqu'aucune annonce précise n'est faite à cette heure. Le gouvernement confirme juste qu'il prépare une loi visant à diminuer les droits et protections des salarié-es, pour la plus grande joie des patrons et des actionnaires.

Mais si le gouvernement peut choisir avec qui il « concerte », il ne peut pas choisir avec qui il devra se confronter, et Solidaires fait partie de ceux-là !

Solidaires et ses organisations vont poursuivre le travail d'explication des dangers de cette nouvelle « loi travail », et des régressions de droits qui se profilent pour les salarié-es.

De nombreuses actions militantes vont se dérouler pendant l'été, jusqu'à l'université du Medef le 30 aout à Jouy-en-Josas où nous appelons à nous rassembler.

Mais c'est bien la grève du 12 septembre qui sera décisive : à Solidaires nous faisons le pari que la mobilisation et l'unité seront au rendez-vous. Un mouvement social fort doit naître et doit imposer au gouvernement et au Medef de capituler.
Nous ferons tout pour y contribuer.

Document au format PDF:

Source : http://www.solidaires.org/Loi-travail-fin-de-...


1 2 3 4 5 6

Pour sauver le code du travail contre les ordonnances

Tous et toutes, en lutte cet ete !

Front Social 78

Pour sauver le code du travail
Contre les ordonnances
Tous et toutes en lutte cet été !

Ces dernières semaines, le gouvernement s'est évertué à dissimiler le contenu de la nouvelle loi « travail », il envisage, en catimini,

Un passage en force par ordonnances, pendant l'été :

Macron et son gouvernement à la botte du MEDEF, ne veulent plus des garanties qui protègent les travailleurs de l'exploitation.

Sous prétexte de favoriser l'emploi, alors que les politiques de flexibilité sont un échec et appauvrissent les salarié-es, le gouvernement entend satisfaire toutes les vieilles exigences du Medef : UN CODE DU Travail reecrit par et pour les patrons !??

Ces attaques sans précédent, visant la destruction des droits des travailleurs, reviennent sur toutes les conquêtes obtenues par les grandes luttes sociales de notre pays.

Ce n'est pas une fatalité. Nous, militant-es associatifs, syndicalistes, politiques, salarié-es de toutes catégories avec ou sans emploi, jeunes, retraité-es, rassemblé-es dans le FRONT SOCIAL, appelons à construire une mobilisation de grande ampleur pour faire échec à ces projets et construire une alternative au service du progrès social.

STOPPONS ce gouvernement en marche pour aggraver la précarité des travailleurs et le chantage à l'emploi.

Pour la séparation du MEDEF et de l'Etat

Tous et toutes face à l'université du MEDEF mercredi 30 août à Jouy-En-Josas

  • 11H30 MANIFESTATION depuis la Gare
  • MIDI RASSEMBLEMENT devant HEC À côté de Saclay Val D'Albian

Rond Point ZAC de la Mare aux Saules sur la D446 (route d'Orsay)LOI TRAVAIL

Quelques exemples de reculs des droits des salarié.es :

► Généralisation des contrats précaires

AUJOURD'HUI, le CDI est la norme pour plus de 85% des salarié.es et les CDD sont encadrés par la loi. DEMAIN, le recours aux CDD pourrait être élargi par branche professionnelles, et leurs durées allongées. Pire, le gouvernement invente un « CDI de projet », un faux CDI rompu à la fin de chaque projet.

► Des licenciements facilités, des recours plus difficiles

AUJOURD'HUI, le licenciement est soumis à des règles qui protègent le salarié : le licenciement doit être motivé et peut être contesté devant les prud'hommes. DEMAIN, ces protections seraient affaiblies par le plafonnement des indemnités et le raccourcissement des délais de contestation. Un employeur connaîtrait le montant qu'il devrait débourser pour licencier sans raison.

Pourtant, faciliter les licenciements n'a jamais créé d'emploi !

► Inversion de la hiérarchie des normes

AUJOURD'HUI, on applique encore le « principe de faveur » : sur bien des thèmes, c'est la norme (loi, convention collective, accord d'entreprise ou contrat de travail) la plus favorable au salarié qui s'applique. DEMAIN, un « accord d'entreprise » moins favorable au salarié que la convention collective ou la loi s'appliquerait sur la quasi-totalité du droit du travail :

mobilité professionnelle, travail de nuit, augmentation de la durée du temps de travail, règles de sécurité... Ils veulent imposer un code du travail par entreprise, c'est une profonde remise en cause de l'égalité entre les salarié.es.

► Le chantage, nouveau dialogue social dans l'entreprise

AUJOURD'HUI, les syndicats minoritaires peuvent demander l'organisation d'un référendum d'entreprise. Cela permet aux employeurs et organisations syndicales complices de faire peser le chantage à l'emploi directement sur les salarié.es. DEMAIN, l'employeur pourrait être à l'initiative du référendum et l'organiser dans les conditions qui l'arrangent, en faisant par exemple voter des cadres sur des règles qui concernent les ouvriers et inversement.

Premiers signataires :

Solidaires 78, CGT Educ 78, Attac 78 nord, des militants des Yvelines de la CGT, FO, CNT, France Insoumise et du NPA

Contact :

frontsexocial.yvelinexes@gmail.com https://www.facebook.com/FrontSocial78/

Document au format PDF:

image attachment

Source : message reçu le 23 août 22h
Source : message reçu le 24 août 15h


1 2 3 4 5 6

CGT Paris

Rassemblement devant l'université d'été du MEDEF le 30 aout :
Université d'été du Medef les 29 et 30 août à Jouy en Josas dans les Yvelines

RASSEMBLEMENT CGT LE 30 AOUT
A l'initiative de la CGT Ile-de-France, CGT des Yvelines et la CGT Paris :

Rassemblement Mercredi 30 aout de 11 heures à 14 heures
Sur le parking Simply Market devant le campus HEC où se déroule la rencontre patronale
Prises de parole CGT -

Ce rassemblement se tient à quelques jours de l'importante journée de grève et de manifestation du mardi 12 septembre contre la casse du Code du travail.

Attention :
Le rassemblement est sur le Parking du Simply Market à Orsay (91) sur la ZAC Les Saules - route départementale 446 - devant le Campus.

Départ groupé depuis Paris par le RER C :
rendez-vous à 9H30 précises devant la gare d'Austerlitz, 7 bis Boulevard de l'Hôpital

Source : https://www.facebook.com/cgtparis/photos/a.34...


1 2 3 4 5 6

Mercredi 30 aout : bloquons le Medef

Attac Paris Centre

Le 30 aout , le Medef tient son Université d'été, dans laquelle il présentera au gouvernement ses nouvelles exigences, de plus en plus fortes. Ce même jour, le Conseil des ministres se réunira avant la présentation du contenu des ordonnances de la nouvelle loi Travail par le Premier ministre.

Jamais la collusion entre les sommets de l'État et le Medef n'a été aussi importante : loi Travail, mesures anti-sociales pour réaliser l'équilibre budgétaire comme la baisse des APL, la réduction des contrats aidés, les suppressions d'emplois et le gel des rémunérations dans le public, la hausse de la CSG, préparation d'une réforme de l'assurance chômage et des retraites en droite ligne avec les exigences patronales. Le Medef et le gouvernement sont main dans la main pour mener l'offensive antisociale : loi Travail XXL, assurance chômage, retraites, fonctionnaires, services publics…

La mobilisation a été initiée par un collectif unitaire, le Front social 78 (dont Attac 78, CNT, des structures CGT, NPA, FI…), un travail de préparation est fait depuis le début de l'été.
Appel à une manifestationqui partira à 11 h 30 de la gare RER de Jouy-en-Josas pour rejoindre l'entrée de l'Université d'été du Medef (campus HEC) où se tiendra un rassemblement à partir de 12 h

Source : https://local.attac.org/parisctr/spip.php?art...


1 2 3 4 5 6

#le30BloquonsleMedef

Solidaires BNF

L'été est passé avec pour certain-es des vacances méritées pendant que d'autres travaillaient à la sape organisée de nos droits. Le gouvernement, l'assemblée, le sénat se sont repassé le projet des ordonnances pour agir au plus vite en septembre et imposer des changements majeurs sur nos droits au travail :

  • Le plafonnement des indemnités de licenciement pour qu'un patron « limite » ses « pertes » s'il commet une infraction contre un-e salarié-e,
  • L'annonce de l'organisation de la précarité branche par branche puisque les règles concernant les CDD et l'intérim pourront être assouplies par accord dans les entreprises et le contrat de mission généralisé,
  • La suppression du CHSCT et la mise en place d'une instance fusionnée qui serait une simple chambre d'enregistrement des décisions de l'employeur,
  • La reconnaissance de la pénibilité seulement en cas de maladie professionnelle.

Ils ont aussi organisé :

  • La baisse des APL parce que pour eux 5 euros, « ce n'est rien »,
  • La baisse des budgets du logement, de la formation professionnelle et des politiques sociales,
  • La fin des contrats aidés qui va mettre des milliers de personnes au chômage notamment dans les associations et les collectivités locales
  • Le gel des salaires des fonctionnaires, qui sont comme d'habitude « trop payé-es », le rétablissement du jour de carence et la suppression de 120 000 emplois,
  • L'exonération de l'ISF pour les avoirs financiers,
  • La baisse des cotisations chômage et de retraite au profit d'une augmentation de la CSG qui va toucher tout le monde y compris les retraité-es et ne comblera pas les besoins sociaux.

De notre côté nous avons des exigences fortes :

  • Un salaire minimum relevé à 1700 euros net et une augmentation générale des salaires de 300 euros,
  • Le droit au logement effectif,
  • Les 32 heures sans perte de salaire avec embauches correspondantes,
  • La continuité des droits et des revenus entre deux emplois,

C'est notre alternative pour que ceux et celles qui travaillent puissent vivre correctement et sans perdre leur vie à la gagner.

Pierre Gattaz estime être « sur un nuage » depuis l'élection de Macron, on le comprend. Les rêves du Medef sont les politiques de Macron : précarité pour toutes et tous, dérégulation du droit du travail aux profit des patrons, main d'oeuvre corvéable et jetable à volonté… c'est Noël avant l'heure pour le Medef ! C'est beau comme un retour au 19ème siècle…

Tous les étés le Medef tient son université à HEC en banlieue parisienne. L'Union syndicale Solidaires y sera présente, en préparation de la journée nationale de grève et de manifestations du 12 septembre pour dénoncer la collusion entre le gouvernement, les pouvoirs politiques et le grand patronat.

Ajoutons nos voix discordantes aux cantiques patronaux.

Pour la rentrée sociale : Tous et toutes à Jouy-en-Josas le 30 aout , 11h30 à la gare du RER C

Source : https://sudculturebnf.wordpress.com/2017/08/2...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir